Y K EST EN ÉRECTION DEPUIS TROIS MOIS POUR AVOIR COUCHÉ AVEC UN SEXE FÉTICHÉ

‘L’amour ce sont les plus violents qui s’en emparent  »  »L’amour ce sont les plus violents qui s’en emparent  » ceci fait que les muses suffisent de moins en moins mais les amoureuxactes, bien plus. Et donc la femme devient le trophée d’un match où quand la balle vient de l’adversaire il n’y a plus de hors jeu. Tel est le constat si bien que Y.K. est aujourd’hui victime d’un match sans merci avec son rival où par des forces certainement surnaturelles sa libido maintient indépendamment de lui sa verge continuellement en érection.

 Et cela depuis maintenant 3 mois. En effet selon les faits rapportés l’individu Y.K. a le pénis perpétuellement en érection tout simplement pour avoir couché avec sa partenaire au sexe fétiché par son rival. Malgré les nombreuses interdictions de son rival avec tout le soutient de sa belle famille, Y.K. avait toujours bravé ces mises en garde tout en se convainquant que l’amour finissait toujours par triompher. Mais voilà qu’au mois de février Y.K. commence sérieusement à réaliser ces nombreuses menaces proférées à son endroit . Il remarque un fait très inhabituel chez lui. Après avoir passé une folle nuit avec cette même dulcinée Solange, le nerf de cette guerre feutrée avec son rival et la famille de cette dernière, son pénis tarde à baisser sa garde. Il libère son esprit, sort faire un tour dans le quartier mais, rien !

 Cela tout le temps pendant une semaine. Il est très inquiet et décide donc de consulter l’avis des médecins à l’hôpital militaire d’Abidjan (HMA). Dans un traitement chirurgical on essaie de tuer le nerf déclenchant ce réflexe parasympathique qui stimule les muscles lisses des artères du pénis et entraine leur dilatation ( une procédé de castration) mais, sans le moindre succès ! Il est même placé sous transfusion sanguine puisque cette érection utilise assez de son sang. Face donc à cette incapacité des services au HMA il est adressé à d’autres unités encore plus compétentes. Il visite ainsi tous les hôpitaux de la capitale mais sans jamais pouvoir résoudre son problème. Et voilà qu’aujourd’hui et bientôt 4 mois l’individu traine son mal dans une gloire jamais souhaitée et sans répits.

 Car il semble être dans une condition qu’adore bien les femmes mais aussi dans une souffrance et une certaine humiliation où l’état de son pénis attire toutes les curiosités et commentaires. On apprend aussi que même les guérisseurs n’ont rien pu faire et conseillent à la fin de présenter ses excuses à son rival. Ce qu’il refuse toujours. Et donc Y.K. pleure jour et nuit parce qu’il est continuellement excité.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge