Yahya Ould Hademine nouveau Premier Ministre, quel gouvernement pour le deuxième quinquennat d’Aziz?

Yahyahademine

Ça y est. Le Président Aziz vient de contourner tous les pronostics quant au nouveau Premier Ministre devant conduire une équipe gouvernementale pour ce présent quinquennat. C’est fait. Yahya Ould Hademine, désormais ancien ministre de l’Equipement et des Transports, est nommé ce 20 août, par le Président Ould Abdel Aziz comme Premier Ministre en remplacement de Moulaye Ould Mohamed Laghdaf en fonction depuis 2009.

L’attente a été longue, les supputations allaient bon train quant à l’homme qui devrait remplacer le Premier Ministre Moulaye Ould Mohamed Laghdaf à la primature. Depuis le 02 août date d’investiture du Président Aziz pour un second mandat à la tête du pays, la presse et les observateurs avertis misaient sur certains hommes. Il n’en est rien de tout ce que disait une certaine presse. Aziz a choisi un homme qu’il considérait comme l’un des ministres qui ont travaillé dans leurs départements.

L’actuel Premier Ministre, jadis ministre de l’Equipement et des Transports, était admis au gouvernement depuis 2010. A 61, Yahya Ould Hademine devient le deuxième Premier Ministre de l’ère Aziz. Sortant de l’Ecole polytechnique de Montréal, avec un diplôme d’ingénieur en génie métallurgique, Ould Hademine est originaire de Timbédra dans le Sud-Est du pays. Il est chargé de former le premier gouvernement du deuxième quinquennat de Mohamed Ould Abdel Aziz, réélu le 21 juin dernier au premier tour avec 81,94% des suffrages exprimés. Le nouveau PM fera face aux enjeux du dialogue national qui est redevenu au point mort après l’échec des négociations devant aboutir à une élection présidentielle consensuelle. Yahya Ould Hademine et son prochain nouveau gouvernement doivent répondre à la demande sociale relative à l’amélioration des conditions de vie des populations. Avec l’hivernage qui a déjà commencé et fait des dégâts à Mbout et certainement dans d’autres localités sans oublier Nouakchott, la tâche ne sera pas de tout repos pour le nouveau PM. Il s’y ajoute la lancinante question du passif humanitaire mauritanien avec les rapatriés qui exigent toujours leur insertion et la récupération de leurs terres spoliées après les évènements de 1989 et leur corollaire. Des questions qui restent encore en suspens malgré les efforts fournis par le régime en place et les critiques des Ong de défense des droits humains pour une bonne prise en charge de celles-ci (les droits humains).

En attendant la nouvelle équipe gouvernement qui selon certains observateurs, sera composée essentiellement de politiques notamment des jeunes et des femmes, l’heure est aux consultations. En tout état de cause, la Mauritanie attend des hommes à la hauteur de la situation sociale et humanitaire que vit le pays. Surtout que le Président Aziz doit jouer toutes les cartes pour son second et dernier mandat (sauf changement de constitution) afin qu’il quitte le pouvoir la tête haute.

Badiana

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge