Yémen: en prélude des pourparlers, Ban Ki-moon plaide pour une trêve

 

 

Ban Ki-moon 2Les pourparlers sur le Yémen à Genève viennent à peine de s’amorcer. En effet, la délégation des rebelles houthis a, semble-t-il, pris du retard. Mais sans attendre leur arrivée, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a lancé un appel en faveur d’un arrêt des combats dans le pays.

Ban Ki-moon appelle à une trêve humanitaire de deux semaines à l’occasion du mois de ramadan, sacré pour les musulmans, et qui débute cette semaine. « J’espère que cette semaine marquera le début de la fin des combats », a ajouté le secrétaire général de l’ONU en prélude à cette première session de dialogue entre les deux parties en conflit au Yémen : d’une part le président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par l’Arabie saoudite qui intervient militairement dans le pays depuis mars dernier, à la tête d’une coalition, et d’autre part les rebelles houthis du Yémen et leurs alliés qui se sont emparés de la capitale en septembre dernier.

La délégation rebelle n’est pas encore arrivée à Genève pour ces discussions. « Problèmes logistiques », dit-on de source onusienne. Les discussions pourraient débuter en fin de journée ce lundi.

Il sera alors question de ce projet de trêve humanitaire mais au-delà d’un règlement de cette crise difficile à envisager, tant les positions des belligérants semblent aujourd’hui éloignées. A tel point que les premières discussions entre les deux camps se feront par l’intermédiaire de l’envoyé spécial de l’ONU, le Mauritanien Ismail Ould Cheikh Ahmed, qui a prévu de faire la navette entre des délégations qui ne se parleront pas directement.

Source: RFI

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge