Yéro Abdoulaye Sow de TMPN : « Je reçois des menaces de mort »

yero-tpmn Ce 9 janvier Yéro Abdoulaye Sow  de TMPN acteur culturel et par ailleurs membre de TPMN nous a informés qu’il est menacé de mort depuis la réunification du mouvement Touche Pas Ma Nationalité d’après ses propos. Rimweb a voulu en savoir plus. Entretien

Rimweb : Savez- vous pourquoi vous recevez ces menaces de mort ?

Yéro Abdoulaye Sow: Depuis notre conférence de presse de la réunification (tenue le 22 décembre 2013), je reçois des menaces de mort, cela fait presque 5 jours que je ne peu pas sortir par peur de ma sécurité, et s’il m’arrive une chose je vous préviens que ce n’est pas un hasard. Cela fait presque 3 semaines que je suis victime de menaces au téléphone avec des numéros anonymes.

 

La réunification, de TPMN a frustré peut être un groupe qui me répète « on va t’éliminer nous savons où tu habites »  et parfois on me dit même ce que je porte , au début je prenais cela à la légère mais la ça me prend trop la tête par ce que je sais que je suis pas en sécurité.

Rimweb : Que font tes collègues de TPMN pour assurer ta sécurité?

Yéro Abdoulaye Sow: Pour l’instant rien encore, seule des conseils  »il faut être vigilant » et à la maison depuis que la famille a appris ce que je cachais il y’a 3 semaine elle ne me laisse plus sortir je suis un prisonnier. J’attends l’arrivé de Dia Alassaane qui est en voyage.

Rimweb : As tu signalé ces menaces à la police ou non et pendant ce temps comment évolue tes activités professionnelles?

Yéro Abdoulaye Sow: C’est un peu compliqué, tout peu m’arriver et on dira que je suis victime d’agression comme tout le monde .Non je n’ai pas été à la police, nous connaissons nos autorités  qui d’ailleurs ne veulent pas de nous ou de notre mouvement et ça sera un moyen pour eux de nous décapiter tous pour l’instant les appels ont cessé il y a un moment.

Pour mes activités, je suis bloqué,  mon récépissé traine depuis deux ans, et je comprends que je suis non grata par ce que ma position ou ma vision ne va pas avec celle du système alors je continue comme d’habitude.

En Mauritanie pour que tes activités ailles de l’avant il te faut des bras long ou être un lèche botte pour profiter de tes droit, personnellement ce n’est pas la bonne idée je fais une musique militante et mes activités sont revendicatives normal que ça bloque.

Il ne m’est jamais venu l’idée de sortir d’ici mais ce pays commence a me dégouter si on doit vendre notre dignité pour prospérer!

Propos recueillis par Awa Seydou Traoré

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge