Yes we can !

Le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est personnellement informé mercredi 20 mars 2013 de l’état d’avancement des travaux de construction du Nouvel Aéroport International de Nouakchott (NAIN, qui l’est pas en fait). Des travaux qui ont débuté en novembre 2011.

 Isselmou Ould MohamedIl s’agit d’un grand  aéroport  international construit à 4 km à l’est du PK 20 sur la route Nouakchott-Nouadhibou -et c’est une source de fierté-  par une entreprise mauritanienne NajahforWorks . Ce nouvel aéroport va remplacer l’insignifiante aérogare de Nouakchott,  située au centre-ville de notre capitale.
Notre reporter avait pu visiter  les chantiers de cet aéroport le 29 avril 2012. A l’époque,  l’un des cadres de NajahforWorks  nous avait présenté une première piste longue de 2400m et large de 45 m qui devait  être couverte d’une couche de 58 cm de béton. Il nous avait parlé  de bétonneuses commandées de Boston (USA),  prévues à Nouakchott  en  mai 2012.  Il nous avait déclaré que le Taxiway était en  décapage, puis présenté une deuxième piste, longue,  celle-là  de 2800 m et large de 60 m. «C’est cette piste qui va accueillir les gros avions, genre Airbus 380»,  nous disait ce responsable. On avait exprimé des inquiétudes par rapport à la nature des sols mais on s’était vus rassurés : « Pas de problèmes les sols ont été analysés au densimètre nucléaire».
On nous avait parlé aussi de  l’unité de concassage, montré le  futur emplacement de la centrale béton, le site de la future tour de contrôle de 46 m . Et quand j’avais personnellement demandé à quel taux pouvait-on estimer l’avancement des travaux ?  Je m’étais vu répondre fin avril 2012 : «La mobilisation est à 10%, nous avons installé le chantier et fait les chaussées mais nous sommes dans une phase ingrate, les gens qui viennent demandent surtout où est la tour de contrôle, alors qu’il y a des préalables».

20 mars 2013,  c’est le président Aziz en personne qui a visité les lieux.   Au cours de cette  visite,   il   s’est rendu sur la piste principale d’atterrissage dont l’exécution est presque achevée nous rapporte une dépêche de l’AMI qui   précise que le Président a examiné  les travaux réalisés au niveau de la tour de contrôle et des «structures annexes» sans préciser lesquelles. On aurait quand même voulu savoir s’il s’agissait  de  la centrale béton, du taxiway, de la tour de contrôle,  même si l’on est rassurés  sur  l’avancement des travaux  avec les informations qui nous parviennent de nos propres sources. Et d’ailleurs nous le sommes davantage en apprenant que les travaux seront achevés en mai 2014  et que le nouvel aéroport qui pourra accueillir 2.000.000 de passagers par an,  va être fonctionnel à cette date,  y compris ses  bâtiments avec salles d’embarquement et de débarquement, et les espaces réservés aux délégations officielles. Ce sera là un grand  pari réussi. Et surtout un message à la ligue des attentistes,  fatalistes et défaitistes : Oui, nous pouvons réussir, seuls,  les grands projets structurants.
Yes we can !

IOM

Source : Tahlil

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind