Zlatan doit apprivoiser la C1


Zlatan Ibrahimovic est un grand joueur de C1… en poules. Mais le PSG, pour réussir, aura aussi besoin de lui dans les matches couperets.

C’est dans les grands rendez-vous que l’on reconnaît les grands joueurs. Zlatan Ibrahimovic a un petit souci avec cet « adage«  footballistique. L’immense talent du Suédois n’est plus à démontrer. Son impact sur les équipes dans lesquelles il a évolué non plus. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur son palmarès pour s’en rendre compte. « Zlatan change le visage de n’importe quelle équipe« , résume Luciano Moggi, l’ancien directeur général de la Juve. Le natif de Malmö a cependant un problème en Ligue des champions. Certes,  il est le 14e meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec ses 28 buts, le troisième des joueurs inscrits pour cette édition 2012/2013, derrière Lionel Messi (51) et Cristiano Ronaldo (38). Mais il n’a jamais réussi à y être vraiment décisif quand cela comptait vraiment. A savoir : après le premier tour.

« Ibracadabra » est un habitué de la plus prestigieuse compétition européenne. Cette campagne avec le PSG va être sa onzième en C1. Depuis 2002, il a toujours été de la partie. Sans y briller au printemps. Il n’a ainsi jamais été en finale. Son meilleur parcours reste sa demi-finale avec le FC Barcelone en 2009-2010. Quatre fois, il a vu son équipe échouer en huitièmes de finale. Quatre fois en quarts. Et une fois dès la phase de poule avec l’Ajax Amsterdam. Si on se fie à son palmarès avec ses sept titres de champion (trois avec l’Inter, un avec Milan, un avec le Barça et deux avec l’Ajax, sans les deux avec la Juve qui ont été retirés), il avait souvent les équipes pour y arriver. Il n’a pas su les sublimer pour leur permettre de s’installer sur le toit de l’Europe.

14% de ses buts après la phase de poule

Ce constat est encore plus flagrant quand on s’attarde sur son rendement lors des matches à élimination directe. Avec seulement quatre réalisations à son compteur, Ibra n’a inscrit que 14% de ses buts après la phase de poule. Son ratio but/match chute même considérablement après la phase de poule avec un but marqué toutes les 6,75 rencontres ! Pire encore, il est toujours resté muet au stade où son équipe a vu son parcours s’arrêter. Saison après saison, l’histoire a bégayé.

Après avoir accumulé les déceptions en C1, Zlatan Ibrahimovic va retenter sa chance avec le PSG. Talisman de ses clubs en championnat, celui qui a été champion des Pays-Bas, d’Italie et d’Espagne espère enfin faire de la Ligue des champions son jardin avec son sixième club différent en Ligue des champions. « C’est vrai que je ne l’ai jamais gagnée mais je ne suis pas désespéré, lâche-t-il au magazine officiel de l’UEFA. Je suis avec des grands joueurs. Vous ne gagnez jamais des trophées tout seul« . Le PSG en est conscient. Mais pour mettre un terme à cette anomalie, il faudra que le Suédois force son destin et assume un leadership qu’il n’a jamais connu dans les grandes compétitions européennes.

 

Source: yahoo.fr

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge