Zouerate : Achat de consciences dans les quartiers défavorisés

Zoueratt- achat de conscienceDans la confusion totale, certains acteurs de la scène politique se prêtent malheureusement à des pratiques  dangereuses et illégales pour assurer leur victoire  au deuxième tour des élections municipales et législatives.

 C’est dans ce contexte que le jeune Dhayve a été   embarqué par un membre du STAFF de campagne de l’UPR dans des pratiques douteuses. Dans un enregistrement, Dhayve affirme avoir été contacté par Mr S.B qui l’aurait  mis en contact avec  Sidina Ould Dedi qui est, ajoute le jeune homme, Directeur de campagne de l’UPR » Celui-ci lui aurait remis un bout de papier sur lequel il avait écrit son numéro de téléphone (46411536).

Sa mission  était de cibler des sympathisants  de l’APP et  leur proposer l’achat de cartes d’électeur;  «  Je peux vous affirmer que je l’ai fait parce que je pensais que l’APP n’ira pas au deuxième tour, mais lorsque j’ai appris les dernières nouvelles  sur  la reconsidération des résultats du premier  tour, j’ai changé d’avis» il avait sur lui une vingtaines de cartes et affirme voir remis les autres à leurs propriétaires.

  En quelques jour dans l’entre deux tours, il avait pu réunir plusieurs dizaines de cartes d’électeurs et avec 20 000 Ouguiyas  proposés par ses clients pour chacune, la tentation fut grande. Le STAFF de l’UPR  et les candidats de ce parti seraient impliqués au plus haut niveau dans ces pratiques prohibées dans un État démocratique.

 L’achat de conscience est un des actes antidémocratiques les plus graves et malheureusement les plus rependus dans notre pays. Ce procédé permet aux plus riches d’imposer leur dictat au plus pauvres asphyxiés par les difficultés de la vie quotidienne.  

Abdallahi Dieng Ould Cheikh

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge