Zouerate : Gréve des professeurs de l’enseignement secondaire

Les professeurs d’enseignement secondaire de Zouerate ont lancé, samedi, un mot d’ordre de gréve de 5 jours pour compter du 3 février.

 

 
« Les professeurs de Zouerate recourent à cet arrêt de travail pour protester contre l’absence de toute action concrète sur le terrain ou d’un engagement sérieux pour résoudre ce problème dans un avenir proche », indique un communiqué du SNES.
Lisez le communiqué du SNES:
Communiqué de presse
Les professeurs de l’Enseignement Secondaire de la ville de Zouerate au Tiris Zemour observent un arrêt de travail de cinq jours à partir de demain dimanche 03 Février 2013 à 8 heures jusqu’à jeudi 07 février à 14 heures.
C’est un arrêt de travail demandé par la commission constituée par les professeurs pour le suivi de la question du logement avec l’administration, afin de trouver une solution à la crise de logement vécue par les enseignants dans cette ville qui connaît une explosion démographique considérable en raison de ses activités minières.
Le loyer d’une maison simple à Zouerate varie entre 60.000 et 90.000 ouguiyas (200 à 300 dollars US), ce qui représente environ le salaire moyen d’un professeur de l’enseignement secondaire en Mauritanie.
Les professeurs de Zouerate recourent à cet arrêt de travail pour protester contre l’absence de toute action concrète sur le terrain ou d’un engagement sérieux pour résoudre ce problème dans un avenir proche.
Au Syndicat National de l’Enseignement Secondaire (SNES), nous soulignons ce qui suit:
– Notre soutien et notre solidarité avec les professeurs de Zouerate dans leur revendication d’un logement décent digne du professeur,
– Nos sincères remerciements à la section du SNES à Zouerate pour le soutien qu’elle ne cesse d’apporter aux enseignants dans leurs luttes pour la réalisation de leurs revendications,
Notre appel à la société civile, en particulier dans la ville de Zouerate à soutenir la revendication d’un logement décent pour les professeurs,
– Notre demande aux autorités régionales du Tiris Zemmour d’ouvrir des négociations sérieuses avec les enseignants afin de résoudre le problème du logement et pour éviter l’arrêt des cours au profit des élèves de la ville de Zouerate qui ont un besoin urgent d’une année scolaire calme et sans interruptions.
Nouakchott, le 02 Février 2013
Le Secrétariat général

 

ANI

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind