Zouérate: la 5e colonne.

zoueratt

Lors de sa visite à Zouerate, le Président de la République sera assailli par une multitude de notables, élus, cadres et autres, qui voudront l’assurer chacun de son soutien indéfectible, de sa fidélité sans limite etc etc.

 

Mais si dans la majorité des cas il s’agit de sentiments sincères, on ne peut par contre que s’interroger s’agissant de personnes dont le passé et les agissements actuels démentent formellement les discours qu’elles tiendront.

 

En effet, tous les Zouératois se souviennent de ce jour de 2013 où la quiétude la ville et l’autorité de l’Etat ont été mis à rude épreuve, l’Etat refusant de justesse de tomber dans le piège du chaos qu’on lui avait tendu.

 

Ce jour là de 2013, il est loin d’être anodin que la Wilaya, symbole par excellence de l’Etat ait été particulièrement visée, un certain mois de mai, lui aussi tout aussi symbolique pour les Zouératois en général, et les travailleurs en particulier. Qui était derrière et dans quel intérêt voulait-il réveiller les démons?

 

Souvenons nous aussi des tensions post-électorales du 2e tour des municipales, qui ont failli conduire à un affrontement direct entre les fils d’une même ville, jusque-là connus pour leur tolérance, leur ouverture, leur communauté culturelle, leur vie en symbiose. Qui était derrière et dans quel intérêt a-t-il soufflé sur les braises?

 

Depuis plus de 2 mois nous suivons avec beaucoup d’incompréhension le problème desdits marcheurs de Zouérate. Tel qu’il nous est présenté il s’agit du classique «pot de terre contre pot de fer», c’est-à-dire un employeur fort et au-dessus des lois, qui refuse de donner leurs droits à de faibles vieux retraités, anciens militaires de surcroît.

 

Mais Est-ce la vérité ? Sait-on que des négociations entre la MSP et ces travailleurs avaient abouti à un accord qui devait être signé, mais qu’une main invisible en a décidé autrement et convaincu ces pauvres travailleurs de marcher sur Nouakchott, sans autre forme de procès, sous le couvert d’une grève illégale ?

 

Qui a cherché à créer de toutes pièces un problème social au moment où la question allait être réglée ? Mais surtout qui a cherché a faire marcher d’anciens militaires sur la Présidence de la République? A quels fins? Cette dernière question doit être sérieusement méditée.

 

Dans tous les cas, la même personne (syndicalo-politique) était derrière ces 3 situations. Elle se connait et les Zouératois la reconnaîtront.

 

Qu’Allah protège la Mauritanie.

 

Source :  Ahmed Seddoum

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge