Zouerate: Les gendarmes prennent d’assaut le siège de l’APP – arrestations et tortures

ZRATT- APP TORTURE PAR LA GENDARMERIELes gendarmes dirigés par un capitaine prennent d’assaut le siège de l’APP. Le mandataire des listes de ce parti Mohamed Ould Mboirick a été arrêté et molesté par des gendarmes et des éléments de garde nationale, Ould Mboirick était à la recherche d’une ambulance, pendant qu’il était en discussion avec un infirmier devant l’hôpital Régional, les gendarmes qui l’avaient reconnu pour l’avoir vu à plusieurs reprises à la CENI s’acharnent sur lui et le jettent dans la voiture après l’avoir roué de coups.Il affirme en avoir reçu plusieurs sur la tête. Il a été libéré quelques heures après. Le mandataire des listes a pourtant passé toute l’après midi à essayer de retenir les militants en les invitant à rester au siège du parti.

Plusieurs personnes sont encore au commissariat de police. On parle déjà de cas de tortures et d’autres graves violations des droits humains. Le nombre de blessés s’élève à 18 dont une femme enceinte et un candidat Ahmede Ould MBoyri qui est dans un état grave, il a été évacué à la clinique de la SNIM.

Le staff de campagne de l’APP était en réunion dans le siège lorsque les services de l’ordre sont intervenus à l’intérieur du siège de ce parti où se trouvait le maire de Zouerate Mr Yacoub Ould Salem Vall ce dernier a du s’interposer pour évite

Zouerate: Les gendarmes prennent d’assaut le siège de l’APP – arrestations et tortures

r le pire. Les gendarmes essayaient de faire sortir des militants qui s’étaient regroupés à l’intérieur du siège faisant plusieurs blessés.

La ville minière est au bord de l’explosion, les gaz lacrymogène font oublier aux habitants les poussières de l’exploitation du minerai de fer. On parle déjà du début d’une révolution du peuple contre les injustices et la défense de la démocratie.

Plusieurs voitures de l’armée se sont déployées dans la ville et à 50 mètres du siège de l’APP bloquant plusieurs axes routiers de la ville qui est, ce soir, en état de siège. Lourdement armées les militaires sont prêts à intervenir. La situation s’aggrave d’heure en heure.

Les militants de ce parti protestent contre les modifications apportées par la CENI aux résultats des urnes lors du premier tour des élections, législatives et municipales. Ils observaient in sit-in pacifique avant qu’un éléments de la garde ne décide de lancer les hostilités en jetant sur une foule composée essentiellement de femmes une bombe lacrymogène. une femmes enceinte fut blessée sur le coup. Ce qui déclencha la colère des manifestants

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge