Enquête sur la décennie Aziz : La liste des personnes placées sous contrôle judiciare s’étoffe

Après les anciens ministres Yahya Ould Hademine; Mohamed Abdallahi Ould Oudaa; Moktar Djay actuel ADG de la SNIM et ministre de l’Economie et des Finances sous Aziz ; Nani Chrougha; Dia Malal ; Amal Mint Maouloud, Mohamed Ould Abdel Vettah et Mohamed Salem Ould Béchir, c’est au tour de Mohamed Ould M’Sabou le gendre de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz de se voir placé sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur l’attribution des gros contrats sur la période 2008/2019.

Il s’agit entre autres contrats de la concession d’extension du Port autonome de Nouakchott pour un montant de 390 millions $ attribué de gré à gré à Arise ; de la convention de pêche signée avec le chinois Poly Hondone Pelagic Fishery ; des juteux contrats d’électrification de la Somelec ; des marchés de la SNIM….

Des soupçons de corruption pèsent sur la signature des contrats précités ; passés de gré à gré pour la plupart.

Les anciens ministres ont défilé devant la Commission d’enquête parlementaire l’un après l’autre et essayer tant bien que mal à se dégager de toute responsabilité.

M’Sabou le beau d’Aziz qui n’a jamais tenu de rôle dans le gouvernement a été bien souvent présenté comme le représentant du géant indien Kalpa-taru attributaire de deux marchés d’un montant global de plus de 32 milliards d’anciennes ouguiyas qu’il a remportés en fin de regne d’Aziz et du moloch chinois Sinotec bien implanté en Mauritanie.

Il a également été cité comme étant le représentant d’Arise adjudicataire de la concession de financement de construction et d’exploitation pour une durée de 30 ans de l’extension du Port autonome de Nouakchott.

Enfin il était l’un des partenaires mauritaniens de la société australienne BCM International qui avait passé un accord de joint venture avec la SNIM sur l’exploitation de la mine de fer de F’Derick. Ledit accord a été annulé dès l’accession de Mohamed Cheikh El Ghazouani au pouvoir.

Source : Mauriweb 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *