– Yahye Ould Salek: Déclaré admis puis recalé sans raison par la CNC

Yahye Ould Salek (matricule 73319) est un professeur de philosophie arabe qui enseigne depuis une quinzaine d’années au lycée de Boghé. Le 27 mars dernier, il fait le concours avec plusieurs candidats mauritaniens pour être inspecteur de l’enseignement secondaire.

Le concours terminé, le jury proclame les résultats et Yahye Ould Salek est déclaré admis. Les félicitations de ceux qui le connaissent fusent de partout. Il se rend à Nouakchott pour rencontrer la commission, il ne fait pas quelques secondes devant le jury qui lui pose une seule question : votre diplôme original qu’il décline immédiatement. L’entretien se limite là.

Surprise générale, le candidat, Yahye déclaré publiquement admis est aussitôt disqualifié sans aucune raison avancée par le jury.

Magouilles modernes

Aucune raison valable et consistante, aucun argument n’est avancé par la commission nationale des concours pour justifier la disqualification du sieur Yahye. Comment peut-on publier une liste par ordre de mérite sans les notes obtenues par les admis ?

Cette institution a l’obligation de faire preuve de transparence sur le concours pour persuader les mauritaniens de leur crédibilité. A défaut, nous retiendrons que c’est une commission qui met la transparence de côté.

L’Etat doit impérativement auditer les pratiques de cette commission devenues douteuses et rectifier. En attendant le candidat malheureux a commis un avocat. L’affaire est devant la justice.

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *