Macron annonce la «fin de l’opération Barkhane» lancée il y a 7 ans

Macron annonce la «fin de l’opération Barkhane» lancée il y a 7 ans

Macron annonce la «fin de l’opération Barkhane» lancée il y a 7 ans

Macron annonce la «fin de l’opération Barkhane» lancée il y a 7 ans

La France met sa menace à exécution. Déployée en 2013 au Sahel par François Hollande pour contenir la poussée jihadiste, l’armée française devrait revoir sa présence au Mali. Le président français Emmanuel Macron a ainsi annoncé jeudi une «transformation profonde» de la présence militaire française au Sahel, et la mise en place d’une alliance internationale antijihadiste dans la région.

«A l’issue de consultations (..) nous amorcerons une transformation profonde de notre présence militaire au Sahel», a-t-il dit lors d’une conférence de presse, annonçant la «fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure» et la mise en oeuvre «d’une alliance internationale associant les États de la région».

Echaudée par le nouveau coup d’Etat au Mali, la France avait annoncé le 3 juin la suspension de ses opérations militaires conjointes avec Bamako, pour tenter de pousser la junte au pouvoir vers la transition politique exigée par la communauté internationale.

La force française Barkhane, forte de 5100 militaires au Sahel, continuait pour l’heure d’opérer mais en solo. En revanche, la task force «Takuba» initiée par la France, composée d’unités de forces spéciales européennes et censée former l’armée malienne au combat face aux jihadistes, comptait parmi les activités suspendues.

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *