Le ministre de l’Emploi lance un projet visant l’employabilité de 60.000 jeunes d’ici 5 ans

 Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Taleb Ould Sid’Ahmed, a supervisé, mardi, dans les locaux de l’Agence nationale pour l’emploi (Agence Techghil), le lancement de la première phase pilote du Projet Amélioration de l’Employabilité des Jeunes (PEJ) dans le cadre de la mise en œuvre du programme spécial de son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Ce projet financé par la Banque mondiale dans le cadre de la coopération avec la Mauritanie a pour objectif dans cette phase pilote d’accueillir et d’orienter vers le dispositif de la formation technique et professionnelle 1000 jeunes (filles et garçons) âgés de 15 à 24 ans au niveau des trois wilayas de Nouakchott.

Dans son discours prononcé à cette occasion, le ministre a déclaré que ce projet donne une seconde chance à ceux qui n’ont pas terminé leurs études, la plupart ont entre 15 et 24 ans et c’est la majorité de la jeunesse.

Quasiment plus de 44% n’ont pas le baccalauréat, n’ont pas de brevet, n’ont pas eu la chance de terminer leurs études, ne travaillent pas et ne sont pas inscrits dans un système de formation professionnel.

Il a ajouté que le Président de la République a été très clair que pour lui cette jeunesse est l’épine dorsale du pays à qui il faut donner la possibilité d’accèder à une formation de qualité et de court durée par rapport à la demande du marché.

Le projet dont la durée d’exécution est de 5 ans vise l’amélioration de l’employabilité de 60.000 jeunes vulnérables, dans 8 wilayas du pays, à savoir, les trois wilayas de Nouakchott, les deux Hodhs, l’Assada, le Trarza et le Guidimakha.

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *