Maroc: la sécheresse provoque la réduction de moitié de la production de blé

RFI Afrique – Le ministre marocain de l’Agriculture, Mohamed Sadiki a déclaré récemment devant les députés de son pays, que le Maroc s’attendait à perdre 53% de sa récolte de céréales cette année. Cela, après que le pays a connu sa pire sécheresse depuis des décennies. Une situation qui pousse ce pays de l’Afrique du Nord à augmenter ses importations pour pallier aux besoins locales.

La récolte de céréales, est gravement compromise cette saison au Maroc en raison d’une forte sécheresse. La perte est estimée à plus de la moitié de la récolte, alors que l’an dernier, celle-ci avait atteint un record de 10,3 millions de tonnes.

Les Marocains ont semé cette année 3,5 millions d’hectares en céréales. Le taux de perte correspond à 1,6 million d’hectares. Seulement 21% de la culture de céréales serait en bon état, selon le ministre de l’Agriculture.

Pour permettre au secteur agricole de faire face à cette crise, l’exécutif a lancé un programme exceptionnel d’un montant de 10 milliards de dirhams (environ 1 milliard d’euros) pour soutenir les zones rurales et aider les agriculteurs.

Le Maroc a annoncé, par ailleurs, son intention de créer un stock stratégique de produits de base pour assurer la « souveraineté alimentaire ». Ce stock devrait comprendre selon les autorités : les céréales, le sucre et les huiles de table, mais également les semences et les pesticides.

Par RFI

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *