Interview Exclusive avec Coach Amir Abdou : “L’équipe que je redoute, c’est la nôtre”

Le Quotidien de Nouakchott – Arrivé à la tête des Mourabitounes en mars dernier, le Franco-Comorien après avoir effectué une laborieuse CAN au Cameroun avec les Cœlacanthes, avant de les quitter, tente ainsi une nouvelle expérience avec la Mauritanie. Au soir du tirage au sort de la CAN 2023 effectué mardi 19 Avril à Johannesburg, en Afrique du Sud, nous lui avons tendu le micro et il a répondu sans détours, à nos questions.

Entretien :

► Le Quotidien de Nouakchott : Quelles sont vos premières impressions, au terme de ce tirage ?

Coach Amir Abdou : Ecoutez, le football africain a tellement changé, évolué si bien que toutes ces équipes peuvent se battre…. Nous sommes dans une poule assez homogène, elle est composée de quatre bonnes équipes, donc c’est à nous d’utiliser la bonne stratégie et la meilleure méthodologie pour aller chercher une qualification.

► Le Quotidien de Nouakchott : J’espère qu’au vu de ce tirage au sort, on n’a pas à rougir avec une poule composée de la RDC, du Gabon et du Soudan ?

Coach Amir Abdou : Néanmoins c’est une poule difficile, mais on va essayer de surmonter tout ça et puis, cela fait partie de l’enjeu et l‘objectif, c’est une qualification. Il y aura quatre équipes qui vont se battre pour faire partie des deux premières.

► Le Quotidien de Nouakchott : Le Gabon, ça vous dit quelque chose et quelles sont vos chances de qualification ?

Coach Amir Abdou : Oui, le Gabon ! Je l’ai joué deux ou trois fois. Nous nous sommes croisés à la CAN au Cameroun et c’est une très bonne équipe. Pour les chances, cela va se jouer à des détails et on verra sur le terrain. Déjà, on va essayer d’affronter cette équipe Soudanaise qu’on recevra d’abord chez nous d’entrée, au mois de juin et on ira jouer au Gabon, ensuite.

Je pense qu’on aura alors fait un petit bout de chemin pour aller chercher une qualification.

► Le Quotidien de Nouakchott : Quelle est l’équipe que vous redoutez, le plus ?

Coach Amir Abdou : (rires), l’équipe que je redoute, c’est la nôtre. Après tout, c’est la compétition. Cela va être difficile et ces quatre équipes ont de la qualité, il ne faut pas enterrer le Soudan. La RDC, bien entendu, ça va être la tète de gondole, un petit peu de cette poule. Après, je pense que ça doit être des rencontres intéressantes et des matchs, à enjeu.

► Le Quotidien de Nouakchott : Coach une dernière question, êtes-vous prêt mentalement ?

Coach Amir Abdou : Mentalement oui ! On se prépare et au sortir d’un mini-tournoi à Nouakchott, il faut concrétiser un petit peu, toutes les bonnes actions et le projet que nous avons mis en place et après c’est à nous d’être performant pour aller chercher un résultat à domicile, pour un premier match.

► Merci Coach!

Propos recueillis par Hachim

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *