Vidéo. Mauritanie: des mourchidates marocaines animent des causeries religieuses à Nouakchott

Le360 Afrique – Les premières causeries religieuses à la mosquée Hassan II de Nouakchott animées par des membres d’une mission marocaine de spécialistes des sciences islamiques ont été marquées par la présence de mourchidates du Maroc qui ont animé des conférences en présence de nombreuses mauritaniennes.

Pour les causeries du Ramadan, Nouakchott accueille une mission marocaine de spécialistes des sciences islamiques, dans le cadre d’une collaboration entre le ministère des Habous et des Affaires islamiques, la Fondation Mohammed VI pour la formation des uléma africains, résolument engagée dans la propagation d’un islam ouvert, tolérant et contre l’extrémisme) et le Centre culturel marocain de Nouakchott (CCMN).

Cette initiative est une première. Elle revêt par ailleurs, un caractère inédit, avec la présence des femmes qui viennent massivement écouter les prêches animées par des mourchidates venues du Maroc dans le salon marocain de la mosquée Hassan II de Nouakchott.

Hafida Aït Talib, Mourchida, exprime «un immense honneur et un grand plaisir, d’avoir fait partie de la mission. Une première dans un pays arabe et africain frère, la Mauritanie».

Ayant participé à des missions de causeries du Ramadan en Europe, c’est la première fois que les opportunités infinies de la science islamique conduisent ses pas vers une société si proche de celle du Maroc «dans le cadre d’une mission qui va renforcer les relations fécondes entre les deux pays».

Elle remercie le Roi Mohammed VI, les autorités mauritaniennes, l’ambassade du Maroc en Mauritanie et le Centre culturel marocain de Nouakchott.

Zenabou mint Jidd, secrétaire générale de l’Union des femmes journalistes de Mauritanie (UFJM), apprécie hautement «l’initiative de sa majesté, le roi Mohammed VI, à travers la présence de femmes dans la délégation. Ce qui ouvre la porte à l’Ijtihad dans le champ religieux, avec l’introduction de la dimension genre, loin de la politique, dans la perspective d’une adaptation de notre société moderne à l’esprit de l’Islam».

Pour sa part, Dr Lalla Sidi Lemine, professeur à l’Université de Nouakchott, salue la présence en Mauritanie de la mission marocaine pour les causeries du Ramadan. «Une première. Je souhaite vivement que cette initiative de Sa majesté, Mohammed VI soit poursuivie au cours des prochaines années, car elle contribue grandement au renforcement des relations séculaires au plan spirituel et religieux».

Elle remercie aussi l’ambassade et le Centre culturel marocain de Nouakchott qui ont contribué au succès de cette mission.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *