Guerre en Ukraine : la Russie affirme qu’un cessez-le-feu sera instauré près de l’usine Azovstal de Marioupol pour évacuer des civils

La Russie a assuré, mercredi 4 mai, que ses forces allaient cesser le feu pendant trois jours à compter de jeudi sur l’aciérie Azovstal, qui se trouve à Marioupol. “Les forces armées russes vont ouvrir un couloir humanitaire de 08h00 à 18h00 heure de Moscou [de 7 heures  à 17 heures, heure française] les 5, 6 et 7 mai à partir du site de l’usine métallurgique Azovstal pour évacuer des civils”, a déclaré le ministère de la Défense. Les civils qui ont trouvé refuge dans l’usine seront autorisés à gagner la Russie ou les territoires sous le contrôle de Kiev, selon ce texte. Suivez notre direct.

 De “violents combats” en cours sur le site d’Azovstal à Marioupol. C’est ce qu’a affirmé, mercredi 4 mai, le maire de la ville Vadim Boïtchenko. “Nous avons perdu le contact avec les gars. Nous ne pouvons pas savoir ce qui s’y passe, s’ils sont en sécurité ou non”, a-t-il ajouté. Cette déclaration est intervenue quelques instants après que Moscou a assuré ne pas mener d’assaut sur cette immense usine où sont retranchés des combattants ukrainiens.

 Soutenir la Moldavie est “un devoir”. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a annoncé que l’Union européenn allait “considérablement accroître” son soutien militaire à la Moldavie “en livrant des équipements militaires supplémentaires”, lors d’une visite dans le pays, mercredi 4 mai. Ce pays frontalier de l’Ukraine fait face à un regain de tensions dans la province de Transnistrie, une région prorusse qui a proclamé son indépendance en 1992 et qui pourrait être utilisée pour “accroître les tensions”.

 La Commission européenne propose un embargo progressif sur le pétrole russe. “Nous renoncerons progressivement aux livraisons russes de pétrole brut dans les six mois et à celles de produits raffinés d’ici à la fin de l’année”, a précisé sa présidente Ursula von der Leyen mercredi, lors de la présentation du sixième train de sanctions européennes contre la Russie. Elle a également annoncé des sanctions contre plusieurs officiers russes accusés de crimes de guerre à Boutcha, ainsi que l’exclusion de trois banques russes (dont la principale banque du pays, Sberbank) de la plateforme Swift, et l’interdiction de trois médias publics russes des ondes européennes.

 La Biélorussie lance un exercice militaire “surprise”“Le but de ce test est d’évaluer la préparation et la capacité du personnel à réagir rapidement à une éventuelle crise”, a déclaré le ministère de la Défense biélorusse. L’Ukraine a plusieurs fois accusé ce pays de servir de base arrière à l’invasion russe, même si le dictateur biélorusse, Alexandre Loukachenko, s’est montré réticent à entrer en guerre au côté de Vladimir Poutine.

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *