[Photoreportage] Visite de travail de la Chef Exécutive de l’ONG SPANA-Londres en Mauritanie

Le Calame – Une délégation de l’ONG britannique “Société pour la défense de la nature et des animaux “(SPANA) a effectué du 4 au 9 juin, une visite de travail de Mauritanie.

Durant près d’une semaine, Mme Linda Edwards, Chef Exécutive et Mme Christelle Chenard (chargée Programme éducation environnemental), accompagnées du directeur Pays de SPANA pour la Mauritanie Monsieur Bebaha H’Meiditt a d’abord assisté, aux festivités de la journée de l’environnement, célébrée, le dimanche 5 juin à l’école Saad Ibn Mouad de Ryad, placée cette année sius le thème “éducation environnementale”, un créneau dans lequel s’investit activement en Mauritanie cette ONG depuis 2004 au niveau de certaines écoles de Nouakchott.

Le même jour, il y’eut une cérémonie de dénomination de la passant devant le siège de l’ONG désormais appelée “Rue SPANA” au quartier d’El Mina. Pour ceux qui connaissent ce bourg, celle-ci passe devant le refuge des animaux de l’Association pour la défense des animaux (ADAM-SPANA), non loin la préfecture de la Moughataa.

Présidée par le maire d’El Mina en présence du Hakem, cette cérémonie a battu le record de mobilisation aussi bien des propriétaires d’ânes et de chevaux (calèches et charrettes) que des riverains et sppirters locaux. Ce fut aussi l’occasion pour la délégation de visiter le centre de SPANA et d’échanger son staff technique (équipe vétérinaire et spécialistes de l’éducation environnementale).

Le lendemain, lundi 6 juin, la délégation a été reçue pat le ministre de l’éducation nationale et de la Réforme du système éducatif avec lequel une convention de partenariat a été signée. L’objectif principal de cet accord est de renforcer l’éducation environnementale et d’intervenir comme acteur privilégié dans le programme “écoles vertes” que le gouvernement vient de lancer, la veille, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement.

Cette convention permettra désormais à SPANA d’élargir son programme “éducation environnementale” à Rosso et à Boghe où elle dispose centres opérationnels. Le ministère de l’éducation nationale et de la réforme du système éducatif a organisé, dans la soirée à l’hôtel Azalai, un dîner en l’honneur de ses partenaires.

Le mardi 7 juin, dans la matinée, ce fût le tour de Mme la ministre de l’environnement et du développement durable de recevoir la délégation pour échanger également sur le programme national “écoles vertes” co-piloté par les départements en charge de l’éducation nationale et de l’environnement.

L’après-midi a été marquée par deux autres entretiens avec des membres du gouvernement. La délégation a d’abord rencontré le ministre de l’élevage. Les échanges ont porté sur les interventions de SPANA dans le domaine des soins vétérinaires des équidés et l’appui considérable qu’elle apporte à leurs propriétaires majoritairement constitués de familles pauvres et pour lesquelles ces animaux sont le seul moyen de gagner dignement leurs vies.

Poursuivant le déroulement de son agenda du 7 juin, à pas de charge, la délégation a rencontré le commissariat aux droits de l’homme, à l’Action Humanitaire et aux relations avec la société civile. Une rencontre mise à profit pour examiner comment SPANA pourrait contribuer au développement et renforcemeudes capacités des structures de la société civile intervenant notamment dans son champs d’activités.

Poursuivant ses prises de contacts tout azimut, la délégation de SPANA a échangé avec les responsables du PNUD et de la GIZ, des partenaires techniques qui contribuent, par la sensibilisation des communautés sur les concepts environnementaux en appui à des initiatives d’acteurs locaux.

Après Nouakchott et dans le cadre de l’élargissement de son intervention en matière d’éducation environnementale, la délégation de SPANA, accompagnée de quelques responsables du ministère de l’éducation nationale et de la réforme du système éducatif, s’est rendue à Rosso, capitale du Trarza où elle a visité les 5 écoles qui lui sont confiées oar ce département dans le cadre du programme “écoles vertes”. Une réunion s’y est déroulée également avec le DREN du Trarza pour programmer une formation du personnel d’encadrement et de l’association des parents d’élèves dans ce domaine avant la prochaine rentrée scolaire qui marquera le démarrage effectif des cours spécifiques à l’environnement.

La visite de Rosso a été également marquée par la signature d’une convention de partenariat avec l’Institut supérieur d’enseignement Technologique (ISET). Outre des échanges d’expériences dans la recherche, les étudiants de l’institut pourront désormais et grâce à cette convention, effectuer leurs stages pratiques dans le centre refuge de la SPANA de Rosso et ce dernier pourra bénéficier, dans son travail sur les équidés, des services de la clinique vétérinaire et du Laboratoire de l’ISET. Une visite guidée par le directeur général de l’établissement, le Pr. Taleb Khyar Cheikh Malainine, dans les différents départements et les sites de recherches a permis aux visiteurs d’apprécier le travail qui s’y fait.

Après le Trarza, la délégation s’est rendue, le 9 juin, à Boghé, au Brakna, où elle a rencontré et échangé avec les services déconcentrés du ministère de l’éducation en vue du lancement de l’éducation environnementale dans les 5 écoles mis à la disposition de SPANA pour en faire des écoles.

Signalons qu’avant de se rendre à Rosso, la délégation a effectué un tour au marché de bétail de Toujounine pour se faire une idée de la manière dont ces animaux sont transportés depuis l’intérieur du pays jusqu’à la capitale et comment ils sont parqués, nourris et suivis au niveau du site. Mme Linda Edwards, Chef Exécutive de SPANA et Mme Christelle Chenard sont visité également le grand marché de poisson.

Rappelons enfin que SPANA intervient en Mauritanie depuis 2001 au niveau de la commune d’El Mina où l’Association Mauritanienne pour la Défense de la nature et des animaux (ADAM-SPANA) dispose d’un refuge où les propriétaires d’animaux à traction (chevaux et ânes) viennent soigner gratuitement leurs animaux. Ce siège abrite également, d’un centre pour l’éducation environnementale depuis 2004. Avec cette visite, SPANA va élargir ses interventions aussi bien à Nouakchott qu’à Rosso et Boghé. “C’est un grand maillage du pays qui commence” se réjouit un responsable de l’ADAM.

Mme Linda Edwards, Chef Exécutive de SPANA et Mme Christelle, sa responsable “Éducation environnementale” ont quitté Nouakchott dans la soirée du 9 au 10 juin en direction de Londres.

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *