KMD : « La loi actuelle [sur l’education] constitue des avancées par rapport à l’ancienne situation »

La semaine dernière, l’Assemblée nationale mauritanienne a adopté une nouvelle loi introduisant les langues nationales dans l’enseignement primaire. VOA Afrique a interrogé Kadiata Malick Diallo, député à l’Assemblée nationale.

« La loi actuelle [sur l’enseignement] constitue pour moi des avancées par rapport à l’ancienne situation dans la mesure où les langues nationales n’étaient pas dans le système éducatif », a-t-elle indiqué.

Selon la députée, cette nouvelle loi va permettre aux enfants d’étudier dans leurs langues maternelles.

« C’est cela qui leur procure un avantage par rapport à l’ancienne situation et c’est cela qui va leur permettre de réduire d’ailleurs l’écart avec les autres enfants, les enfants arabes. C’est parce qu’ils vont apprendre dans leurs langues, c’est cela qui va les aider à acquérir de nouvelles connaissances et à acquérir de nouvelles langues », explique Kadiata Malick Diallo.

Pour rappel, cette nouvelle loi est contestée par l’Organisation pour l’officialisation des langues nationales (Olan) qui a appelé, vendredi, lors d’un sit-in, à son retrait.

RIM Web

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *