À Kinshasa, Anthony Blinken défend l’intégrité territoriale de la RDC

RFI Afrique – Après son séjour en Afrique du Sud, Antony Blinken est arrivé en RDC mardi 9 août en fin d’après-midi.

Le chef de la diplomatie américaine a échangé dans la foulée avec le président Félix Tshisekedi sur plusieurs sujets dont celui des tensions entre Kinshasa et Kigali, avec en toile de fond l’activisme du groupe rebelle M23 dans l’est du pays.

Les deux hommes ont aussi parlé longuement des blocs pétroliers récemment mis aux enchères par le gouvernement congolais.

Sans condamner ouvertement Kigali, que le gouvernement congolais ainsi que les experts des Nations unis accusent de soutenir le M23, le secrétaire d’État américain a partagé les inquiétudes de son pays : « Nous sommes préoccupés par ce rapport des Nations unies qui indique que le Rwanda appuyait le M23. Nous en appelons à chaque partie dans cette région de pouvoir arrêter tout appui au M23, tout appui à tous les autres groupes armés non étatiques. »

Sans ouvertement parler d’agression, il s’est prononcé en faveur de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la RDC et a apporté son appui aux efforts diplomatiques déployés par l’Angola et le Kenya pour la désescalade entre Kinshasa et Kigali : « Nous allons nous investir afin de protéger les civils. Nous voulons donc endosser la coopération que la RDC doit mener avec ses voisins. C’est ce que je vais relever quand je vais voir les autres leaders de cette sous-région ».

L’autre grand sujet des échanges était la question des blocs pétroliers et gaziers mis aux enchères, par la RDC dont certains se trouvent dans des aires sensibles et/ou protégées. Antony Blinken a annoncé la mise en place d’un groupe de travail qui va se pencher sur cette question.

« Certaines de ses ressources sont irremplaçables, qu’on ne puisse pas les endommager. D’autre part, il faut se rassurer que l’appui nécessaire puisse être accordé à la RDC pour préserver les forêts que le pays regorge et de créer les opportunités pour la population congolaise », a-t-il déclaré.

Ce mercredi, le secrétaire d’État américain va rencontrer d’autres personnalités dont des membres de la société civile.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

RIM Web

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *