Pluie, infrastructures, développement de l’élevage et Souveraineté alimentaire

Le Calame – Premièrement, Allah dit dans le Saint Coran par la bouche de Son Prophète Yusuf (PSL) : {: ”Vous sèmerez durant sept années selon la coutume et, ce que vous moissonnerez, laissez-le en épis, sauf une petite part que vous mangerez”.} [Sourate Yusuf: 47]

Ce noble verset insiste sur la nécessité de prendre des précautions et incite au travail pour atteindre l’autosuffisance dans le domaine alimentaire… et exhorte à ne pas rater les opportunités de croissance et de fertilité, de manière à faire le meilleur usage des stocks conformément aux circonstance et à l’avenir.

Deuxièmement, la meilleure opportunité de réduire la forte pression démographique sur les services des grandes villes réside actuellement de façon urgente dans des politiques ambitieuses. Le “développement agro-industriel” en est une illustration parfaite.

Celui-ci doit être basé sur la stabilisation de la population à l’intérieur et à la campagne en fournissant les moyens nécessaires : terres agricoles, logements et autres incitations appropriées afin de réaliser l’agriculture et le développement pastoral dans les terroirs.

Tout cela doit être fait dans le cadre de démarches de décentralisation efficaces et ambitieuses poursuivies par l’administration en rapprochant ses prestations et services vitaux des citoyens.

En outre, les Conseils régionaux et les communes dans les zones agro-pastorales doivent être impliqués en vue d’impulser un développement réel sur l’ensemble du territoire national jusqu’à l’élimination complète des poches de pauvreté. C’est ainsi que les citoyens, dans leur diversité, jouiront pleinement de leurs droits.

Troisièmement, on peut dire que la réduction drastique de la pression sur les grandes villes et la capitale en particulier ; la résolution du problème des infrastructures en état de délabrement : routes, barrages et forages ; le développement d’un réseau d’égouts sophistiqué ; en plus de l’éradication des différences de classe et fin de la dépendance du pays vis-à-vis des importations étrangères pour s’approvisionner en denrées alimentaires… toutes ces questions nécessitent des solutions urgentes.

Aujourd’hui, nous avons peut-être une opportunité : en bénéficiant du produit de ces pluies, qui tombent massivement sur l’ensemble du territoire national.

Pour que le problème de la mise à disposition des céréales et des aliments du bétail ne se pose plus. Pour l’heure, le plus important est de savoir comment profiter de la bénédiction de la pluie qui a dépassé toutes les attentes pour assurer le présent et l’avenir?

Quatrièmement et en conclusion, il est évident aujourd’hui que la solution du problème alimentaire réside dans la concrétisation d’une volonté politique sérieuse pour faire avancer les filières agricoles et animales. D’autant plus que le pays, Allah Soit Loué, est riche dans ses besoins de base tels que l’eau, les terres arables, les pâturages et la main-d’œuvre.

Pour ce faire, il est impératif d’enrichir et de stimuler l’atmosphère compétitive entre les politiciens, les hommes d’affaires et les leaders d’opinion publique et l’apport des partenaires au développement du pays concernant la production et l’exportation alimentaires. Il n’y a pas de véritable souveraineté effective pour une nation dont la nourriture est produite à l’extérieur de ses frontières.

Par le Magistrat/Cheikh Sidi Mohamed Cheina

RIM Web

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *