Accord nucléaire: la dernière réponse de Téhéran n’est «pas constructive», affirme Washington

Le Figaro – La dernière réponse en date de Téhéran dans les négociations pour un retour à l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 n’est «pas constructive», a affirmé jeudi 1er septembre un porte-parole de la diplomatie américaine.

«Nous l’étudions, et répondrons par le biais de l’Union européenne, mais malheureusement, elle n’est pas constructive», a déclaré Vedant Patel, porte-parole adjoint du département d’Etat.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell avait pourtant dit mercredi espérer un accord «dans les jours à venir». L’UE a présenté le 8 août ce qu’elle a appelé un texte final pour restaurer l’accord historique de 2015, qui avait été enterré par l’ancien président américain Donald Trump.

L’Iran y a proposé des changements – globalement acceptés par les Européens – et auxquels les Etats-Unis ont répondu via les médiateurs. Le porte-parle du ministère des Affaires étrangères iranien Nasser Karani avait déclaré plus tôt jeudi que Téhéran avait envoyé une nouvelle réponse après celle des Etats-Unis, selon l’agence officielle iranienne Irna.

Les négociations sur le nucléaire iranien, engagées depuis déjà 16 mois mais qui avaient été suspendues puis reprises début août, ont pour but de relancer cet accord conclu en 2015 avec Téhéran par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie) plus l’Allemagne.

Le Figaro avec AFP

RIM Web

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *