La Mauritanie exige un quota de capture de thon dans l’Atlantique Est

Essahraa – La Mauritanie a exigé un quota annuel de 200 tonnes de thon rouge dans l’Atlantique Est pour la campagne 2023 et 200 tonnes supplémentaires pour la campagne 2024.

Une revendication faite à l’occasion de sa participation aux réunions extraordinaires de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique.

Notre pays est membre de ce comité depuis plus de 15 ans et se conforme à toutes les recommandations et décisions adoptées par le comité et a toujours respecté les mesures de conservation et de gestion prises par le comité, a plaidé pour la circonstance, le directeur général de l’exploitation des pêches, Sidi Ali Ould Sidi Boubakar.

La Mauritanie participe régulièrement à toutes les réunions annuelles et scientifiques du comité et fait tout le nécessaire pour payer ses contributions financières, soulignant que lorsque les stocks de thon ont connu des difficultés au cours des dernières années, notre pays s’est abstenu de s’aventurer dans ses pêcheries, a-t-il ajouté.

Après que le comité scientifique ait montré que le stock de thon dans la zone susmentionnée s’était rétabli et que l’augmentation de la limite autorisée pour sa capture ne lui ferait pas de mal, la Mauritanie a décidé de dynamiser son activité de pêche au thon rouge en développant une flotte à cet effet.

Ces réunions, qui se tiennent dans la ville portugaise de Vale de Lobo du 14 au 21 novembre, visent à présenter et à discuter de tous les points permettant d’atteindre les objectifs stipulés dans la Convention de la Commission internationale pour la conservation du thon de l’Atlantique.

RIM Web

Info juste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *