UNE PREMIERE EN RIM: Sanctions sévères à l’encontre d’une pharmacienne au Centre d’Orthopédie et de traumatologie pour négligence

La direction générale du centre hospitalier national a décidé de mettre fin au contrat qui le liait avec la responsable de sa caisse qui était en service le lundi soir 16 mars 2020 à l’hôpital d’Orthopédie et de traumatologie.

Selon les témoignages des parents du défunt Mouhameden Ould Saleck Ould Mheiter (13 ans ), la gérante de la pharmacie est accusée de négligence et manque de loyauté dans ses services. « Les parents de l’enfant demandaient à ce que justice soit rendue et que la pharmacienne soit sanctionnée selon la loi ».

« Elle a privilégié de prendre son repas que de les vendre les médicaments que l’équipe médicale devait utiliser pour l’enfant gravement blessé dans un accident de circulation dans un quartier de Nouakchott », selon leurs propos.

Dans un communiqué rendu, hier, mardi 17 mars, la direction du CHN qui est en rapport avec l’hôpital d’Orthopédie et de traumatologie et grands brulés a assuré les parents du défunt et l’opinion nationale que des mesures sévères seront prises à l’encontre de tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire.

Selon le texte du communiqué, la direction du CHN a réagit suivant le rapport détaillé établit par l’administrateur de garde.

Au nom du département de la santé, la direction de l’hôpital national a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille de l’enfant qui a perdu la vie dans l’un des lits des urgences du centre d’Orthopédie, de traumatologie et des grands brulés, le lundi dernier peu avant le crépuscule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *