Guinée : comment Alpha Condé a pu quitter Conakry pour Abou Dhabi

L’ancien président guinéen s’est envolé vers les Émirats arabes unis afin d’y passer des examens médicaux. Voici ce qui a été discuté avec la junte.

Selon nos informations, l’avion transportant Alpha Condé, un Gulfstream G-IV, a décollé de l’aéroport international Ahmed Sekou Touré ce 17 janvier, en début d’après-midi. Le chef de l’État déchu est accompagné de son médecin, le docteur Kaba, et de deux gardes du corps.

Le président de la transition, Mamadi Doumbouya, avait annoncé le 31 décembre 2021 qu’il l’autorisait à quitter le pays pour passer des examens médicaux, « pour une période d’un mois » sauf avis contraire des médecins. Depuis le putsch du 5 septembre, sa libération constitue l’une des principales demandes de la Cedeao et une source de blocage avec la junte au pouvoir.

Plusieurs options ont été évoquées quant à sa destination, dont la Turquie, la Côte d’Ivoire ou le Qatar. C’est finalement l’option des Émirats arabes unis qui a été retenue. Il devrait notamment y recevoir un traitement médical pour soulager sa prothèse de hanche, dont il s’est plaint. Comme prévu par les militaires, son séjour à Abou Dhabi ne devrait pas excéder un mois, et pourrait même durer deux semaines seulement, en fonction des résultats de ses examens.

Keita

leader des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *